Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour autoriser à l'internaute d'accéder à certaines parties privatives du site. Si vous refusez les cookies, vous pourrez accéder uniquement aux parties publiques de ce site. 

 Pour en savoir plus nous vous invitons à consulter la directive européenne.

 

Autonoom Syndicaat van TreinBestuurders

Syndicat Autonome des Conducteurs de Train

Agréation SNCB 2010

 
     
Mot de passe perdu   S'enregistrer  

Contact presse FR ~ Pour toutes vos questions relatives aux actions, un numéro unique est à votre disposition: 0471/80 63 97 ~ Porte-parole: Olivier JARDEZ

calendrier horloge terre email internet monde icone 9403 96 Au quotidien

Mettet, le 13 mars 2016

 

LIBERALISATION ou PRIVATISATION ....

Le malaise grandissant du personnel roulant de la SNCB se traduit par la multiplication de départs. Nombre de jeunes quittent la SNCB dans les cinq années qui suivent leur engagement. Cela engendre évidemment un coût financier à l'entreprise qui, au lieu de réfléchir au « POURQUOI ? », réclame une indemnité de départ si celui-ci a lieu avant 11 années prestées (de 1000 à 10000 EUR suivant les années).

Les Directions, en Commission Paritaire Nationale, dans le nouveau cadre budgétaire fixé par le Gouvernement, décident une nouvelle mesure "exclusive" pour le personnel de conduite des trains.

En effet, le préavis à respecter lors de la démission de l'agent jusqu'alors de 1 mois, est maintenant fixé à 1 an !

Si le SACT comprend aisément la prise de mesures financières nécessaire au redressement de l'entreprise, nous nous interrogeons sur la justesse et l'efficacité de cette mesure radicale. Il y avait certainement place pour une approche plus progressive.

Une fois de plus, plutôt que de chercher les vraies raisons, on privilégie des solutions de sanctions !!  Il n'y a guère d'autres métiers où un tel préavis est exigé.

Cette mesure s'ajoute à une liste de plus en plus longue de contraintes, qui, sans cesse, augmentent l'impact  psychologique négatif que le personnel roulant ressent : changements réguliers des réglementations, modifications fréquentes des postes de conduite, examens médicaux de plus en plus conséquents et pointilleux, évaluations des connaissances trop sévères et subjectives qui impactent le salaire, diminution des primes (donc du salaire)  ainsi que des heures de récupération, difficultés grandissantes pour obtenir les congés, horaires variables toujours aussi inhumain et, cerise sur le gâteau, campagne de dénigrement quant à l'efficacité et la rentabilité du personnel.

Paradoxe : dans le même temps la SNCB réalise de nombreuses actions pour le recrutement.

Discuter de cet article dans les forums (0 réponses).

"Le SACT-ASTB constate avec inquiétude et consternation une amplification des actes de malveillance envers le rail en général et les trains en particulier.Ce phénomène a toujours existé, entrainant des accidents graves avec blessés et morts, mais force est de constater qu'actuellement cela va crescendo, surtout au niveau de la fréquence.L'intégrité des voyageurs, des cheminots et des conducteurs de train est de plus en plus mise en péril.Le SACT-ASTB communique régulièrement sur la spécificité et les difficultés du métier de conducteur de train.Nous sommes donc inquiets, malgré un marché de l’emploi très précaire, sur l'avenir de notre métier.Les conducteurs étant déjà en ce moment soumis à une augmentation de la charge de travail ainsi qu’aux attaques de notre gouvernement, si en plus les actes de malveillance croissent également, le métier va finir par atteindre un degré de pénibilité et de dangerosité insoutenable.C'est la société entière qui est malade.Il faudrait voir si les priorités doivent être économiques ou humaines.Si l'on retire AR du mot ARGENT, il reste... les GENS ! " 

 

attention Information publication: C'est un document public
Discuter de cet article dans les forums (0 réponses).

Bonjour à tous les usagers du rail,

 

Mon nom est Claude Ferrais, je suis le nouveau président du SACT-ASTB, le Syndicat Autonome des Conducteurs de Train.

Si le SACT-ASTB a été silencieux ces derniers temps, c’est qu’il était dans une importante période de transition.

C’est pour cela que je prends contact avec vous pour me présenter et expliquer qui nous sommes et quels sont nos objectifs.

Nous sommes bien conscients de l’image négative véhiculée par les syndicats dans l’opinion publique en général, ainsi que via les réseaux sociaux et les médias en particulier.

 

Discuter de cet article dans les forums (0 réponses).

Le SACT-ASTB est interloqué par le fait que le mouvement social annoncé pour les 6 et 7 janvier par les O.R. ( CGSP et CSC TRANSCOM ) prenne une tournure communautaire.

Le SACT-ASTB ne fait aucune distinction entre ses affiliés néerlandophones et francophones.

Les mesures déjà décidées par la CPN, le sont pour l'ensemble du personnel.

Il est donc inutile de vouloir « régionaliser » le mécontentement général.

Le SACT-ASTB met une nouvelle fois en garde ses affiliés ainsi que l'ensemble des usagers du rail sur le fait que le « passage en force » de mesures sous prétexte d'une meilleure efficacité du groupe SNCB, est un réel danger pour l'avenir du transport ferroviaire en Belgique.

Le SACT-ASTB en profite ici pour faire taire une fausse rumeur concernant la soi-disant perte d'agréation au 31 décembre 2015. Il n'en est rien, bien évidemment, le SACT-ASTB est toujours un syndicat agréé, ayant les mêmes droits que les syndicats reconnus.

Discuter de cet article dans les forums (0 réponses).

Le SACT-ASTB a toujours défendu les conditions de travail et les droits des conducteurs de train.

Attentifs, mais non consultés, aux mesures envisagées par les Directions du groupe SNCB et le Gouvernement, nous constatons qu'une partie de ces mesures mettent en péril la SÉCURITÉ des cheminots en général et des conducteurs en particulier ainsi que, par voie de conséquence, celle des voyageurs.

Malgré les événements récents (désignation éventuelle d'un ou plusieurs conciliateurs), si les Directions s'obstinaient à vouloir passer en force, le SACT-ASTB s'associera aux mouvements de grève annoncés par les O.R. (CGSP et CSC Transcom).

Quoi qu'il en sorte et dans tous les cas, une atteinte à la SÉCURITÉ sur le rail entraînera une réaction forte de la part du SACT-ASTB.

Nous souhaitons vivement qu'une concertation sereine et constructive reprenne dans les plus brefs délais.

Entre-temps, le SACT-ASTB restera vigilant et mobilisé, toujours soucieux d'éviter aux usagers du rail de trop nombreux désagréments.

 

Discuter de cet article dans les forums (0 réponses).