Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour autoriser à l'internaute d'accéder à certaines parties privatives du site. Si vous refusez les cookies, vous pourrez accéder uniquement aux parties publiques de ce site. 

 Pour en savoir plus nous vous invitons à consulter la directive européenne.

 

Autonoom Syndicaat van TreinBestuurders

Syndicat Autonome des Conducteurs de Train

Agréation SNCB 2010

 
     
Mot de passe perdu   S'enregistrer  

Contact presse FR ~ Pour toutes vos questions relatives aux actions, un numéro unique est à votre disposition: 0471/80 63 97 ~ Porte-parole: Olivier JARDEZ

calendrier horloge terre email internet monde icone 9403 96 Au quotidien

Namur, le 20 mai 2015

COMMUNIQUE DE PRESSE

Ce lundi 18 mai, les Directions de HR-Rail et SNCB Transports avaient convoqué le SACT-ASTB pour une ultime réunion de conciliation.

Comme il fallait s’y attendre, cette réunion de conciliation s’est soldée par un échec.

Depuis plus d’un an, il n’est pas possible de nouer un dialogue social constructif et positif avec les Directions de HR-Rail et SNCB Transports.

Les Directions de HR-Rail et SNCB Transports ont décidé d’adopter la politique des trois singes :

  • Ne rien voir
  • Ne rien dire
  • Ne rien entendre

Dès lors, s’il n’est pas/plus possible de se parler, c’est la rupture.

On ne pourra pas nous reprocher d’être une bande d’illuminés qui fonçons à travers tout tête baissée.

En effet, depuis plus d’un an, nous avons insisté à de très nombreuses reprises pour faire comprendre aux Directions de HR-Rail et SNCB Transports que les conducteurs de train attendent avec impatience un geste fort de leur part, dans le but d’être simplement considérés à leur juste valeur.

Après l’action de grève du 11 décembre dernier, il nous semblait qu’il y avait une volonté sincère d’arriver à une solution.
Mais ce n’était que de la poudre aux yeux.

Le fait de nous répondre d’une manière plutôt simpliste « qu’il n’y a pas de budget »,

  • alors que l’on dépense des budgets faramineux à des conneries,  

  • alors que l’on dépense des sommes exorbitantes pour les salaires des consultants,

  • alors que l’on dépense des montants frôlant l’indécence pour le fonctionnement du bureau du  Président du Conseil d’Administration


démontre bien leur totale indifférence à réellement considérer la profession de conducteur de train comme étant la plus exigeante et la plus contraignante de la SNCB.  Le fait également de nous dire qu’une loi de 1926 leur impose de ne discuter qu’avec les deux organisations syndicales reconnues frise le ridicule.  

Les Directions de HR-Rail et SNCB Transports ont également totalement ignoré les 1.700 conducteurs de train qui se sont exprimés via une pétition mise en place par notre syndicat.

Quel mépris pour notre profession et pour les femmes et les hommes qui l’exercent.

En ce qui nous concerne, nous avons démontré à de très nombreuses reprises notre volonté de dialogue. Nous avons même suspendu notre préavis de grève de 48 heures parce que nous étions convaincus qu’il existait encore un espoir de solution.

Depuis des mois on nous a fait croire que...on nous a menés en bateau...dans le seul but de gagner du temps et de retarder le plus possible la menace de grève brandie par notre syndicat.

Aujourd’hui le constat est clair, les Directions de HR-Rail et SNCB Transports se moquent totalement des revendications des conducteurs de train, et du SACT-ASTB en particulier.

Et pourtant la situation est préoccupante.
Nous avons aussi attiré l’attention des Directions HR-Rail et Transports sur le ras le bol général des conducteurs de train.

Il y a bien évidement les 4 revendications soutenues par le SACT-ASTB,

  • révision du système de calcul des primes


  • suppression de la cotation lors de le recertification


  • prime de moniteur portée à 28 € au lieu de 7,5 €

  • Modification de l’échelle barémique après 12 ans de service, au lieu de 18 ans.

Mais il n’y a pas que cela :

Nous avons aussi rappelé à ces très bons comédiens et habiles manipulateurs que la Direction n'a en général aucune considération, mais plutôt du mépris avec tout ce qu'elle impose aux conducteurs, et que seuls les conducteurs doivent subir :

  • Cadence de travail infernal  

  • Spécialisation des séries avec diminution des coefficients avec pour seul résultat la perte des  primes  

  • Accroissement des connaissances requises (notamment ETCS) sans adaptation de salaire ou de  primes  

  • Déshumanisation des prestations  

  • Changement incessant dans la réglementation  

  • Tests médicaux psychotechniques périodiques toujours plus poussés

  • Absence d'une véritable réglementation de reclassement en cas d'inaptitude définitive pour  raison médicale ou professionnelle, avec pour conséquence le plus souvent le déclassement avec  des conséquences pécuniaires considérables  

  • Etc...

Il est indéniable que les conducteurs de train ne sont actuellement pas considérés à leur juste valeur compte tenu de la complexité de la profession qu’ils exercent, sans aucun doute la plus contraignante et la plus exigeante de la SNCB, tant en ce qui concerne les aptitudes professionnelles que médicales et psychologiques.

 Nous ne supportons plus que les Directions de HR-Rail et SNCB Transports se moquent d’une façon aussi méprisante de notre profession et nous considèrent comme de véritables clowns.

Dès lors, nous manifesterons notre mécontentement par un arrêt de travail national qui débutera le mercredi 27 mai 2015 à 22 heures pour se terminer le vendredi 29 mai 2015 à 03 heures.

Nous comprenons bien la colère de la clientèle pour les désagréments que cette grève va occasionner sur le rail belge, mais il faut arrêter de nous considérer comme les responsables d’une telle situation.

Les seuls et uniques responsables de cet énorme gâchis social sont ceux qui ont décidé d’adopter la politique des trois singes ...

 

Arthur MERCIER - Président

Discuter de cet article dans les forums (0 réponses).