Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour autoriser à l'internaute d'accéder à certaines parties privatives du site. Si vous refusez les cookies, vous pourrez accéder uniquement aux parties publiques de ce site. 

 Pour en savoir plus nous vous invitons à consulter la directive européenne.

 

Autonoom Syndicaat van TreinBestuurders

Syndicat Autonome des Conducteurs de Train

Agréation SNCB 2010

 
     
Mot de passe perdu   S'enregistrer  

Contact presse FR ~ Pour toutes vos questions relatives aux actions, un numéro unique est à votre disposition: 0471/80 63 97 ~ Porte-parole: Olivier JARDEZ

calendrier horloge terre email internet monde icone 9403 96 Au quotidien

Depuis de nombreuses années, le SACT dénonce l’incohérence du système de primes des conducteurs de train de la SNCB.

Nous demandons une harmonisation de ce système des primes et, à plusieurs reprises, nous avons proposé un nouveau système qui soit équitable pour l’ensemble de notre profession, mais surtout qui soit adapté à la réalité d’aujourd’hui.

D’autre part, nous demandons que les carrières de conducteur de train et du personnel de maîtrise instruction traction soient revalorisées dans l’évolution des grades et des barèmes. Il est indéniable que les conducteurs de train ne sont actuellement pas considérés à leur juste valeur, malgré le fait qu’ils exercent la profession la plus contraignante de la SNCB. Depuis le début septembre, nous avons tenté de négocier avec la Direction de la SNCB pour améliorer cette situation injuste. Aujourd’hui, nous devons nous rendre à l’évidence, nous avons participé à un dialogue de sourds... qui se solde par un « non » catégorique de la part de la Direction de la SNCB qui rejette purement et simplement les revendications amplement justifiées des conducteurs de train.

 

Est-il nécessaire de rappeler que « conducteur de train » est la profession la plus responsabilisé de la SNCB. C’est 18 mois d’une formation intensive et particulièrement complexe, ensuite, c’est une carrière remise en question chaque jour, ou la moindre erreur se paie « cash ». C’est une règlementation particulièrement pointue qu’il faut connaître et maitriser journellement, du bout des doigts, c’est une recertification tous les trois ans, etc. C’est aussi une énorme charge psycho-sociale qui pèse sur les épaules du conducteur et un stress permanent qui ont une incidence considérable sur le bien être de l’individu, au travail et en famille. Le constat est clair, notre Direction n’a aucun respect ni considération pour les femmes et les hommes qui tous les jours doivent être au top niveau pour assurer un service de qualité à la clientèle, et bien entendu en toute sécurité. Face à une attitude aussi désinvolte de la part de notre Direction, les conducteurs de train de l’ensemble de notre réseau ferroviaire sont déterminés à réagir et manifesteront leur mécontentement par un premier arrêt de travail national, de 24 heures qui débutera le jeudi 11 décembre 2014 à 03h00 pour se terminer le vendredi 12 décembre 2014 à 03h00. Une réunion de conciliation est prévue ce 27 novembre. Pour le Conseil d’Administration du SACT,

Arthur MERCIER,

Président

Discuter de cet article dans les forums (0 réponses).